Précédent

Queensland Health, Australia

Le Queensland Health met en œuvre MetaVision à l’échelle de l’État pour renforcer la sécurité des patients, étendre les capacités de recherche et réduire les coûts en standardisant les soins dans tout son réseau d’unités de soins intensifs

Selon le Gold Coast Hospital, MetaVision exerce une influence positive sur la sûreté des prescriptions de médicaments.

Profil du réseau de santé
Le Queensland Health (QH) est responsable de la gestion, de l’administration et de la distribution des services de santé publique dans le Queensland, le second État le plus vaste d’Australie et d’une population de 4,5 millions d’habitants. Il comprend 17 districts de services de santé et de nombreux services d’assistance dans tout le Queensland. Il a acquis une licence à l’échelle de l’État pour le système d’information clinique MetaVision d’iMDsoft et a commencé à le mettre en œuvre dans des unités de soins intensifs sélectionnées à travers son réseau d’hôpitaux publics. MetaVision sera installé dans au moins 14 hôpitaux et mis en œuvre dans divers environnements de soins intensifs dont des USIP, des USIC et des USI neurologiques et traumatologiques.

Besoins
Avant de choisir MetaVision, les unités de soins intensifs du Queensland utilisaient différentes procédures, y compris divers dossiers papier et systèmes d’information. À cause de cela, il était difficile d’offrir les meilleurs soins possibles aux patients, de se conformer aux initiatives en matière de soins de santé, de soutenir la recherche, de privilégier les intérêts professionnels et d’encourager le respect des bonnes pratiques cliniques.

Comme le mentionne le plan de qualité et de sécurité des patients du Queensland Health (2008-2012) : « Avec des effectifs dispersés sur toute la région, qui fournissent des solutions variées à des problèmes spécifiques, respecter à chaque instant les bonnes pratiques mondiales est un défi. Pour le relever, nous devons identifier chaque bonne pratique, y former tout notre personnel et surveiller et récompenser sa mise en œuvre. Nous pourrons ainsi stabiliser les résultats et les améliorer pour nos patients. »1 Le QH a examiné des recherches associant les procédures papier encombrantes, les normes d’informations médiocres et les dossiers illisibles au gaspillage, à l’inefficacité et aux erreurs. Chacun de ces résultats augmente les risques de mise en danger des patients. Ayant compris cela, le QH a cherché à mettre en œuvre un SIC extensible à tout le réseau pour faciliter la standardisation des soins, appliquer les bonnes pratiques cliniques et fournir une plateforme moderne et flexible à toutes les unités de soins intensifs.

1 Gouvernement du Queensland, mai 2009, Queensland Health Patient Safety and Quality Plan 2008-2012
http://www.health.qld.gov.au/cpic/documents/s&q_patient_plan_v4.pdf

Solution
Le QH a cherché un système d’information clinique en fonction des critères suivants : une efficacité prouvée dans les unités de soins intensifs, des options d’aide à la décision clinique avancées, adaptables et extensibles au fil du temps, et la possibilité de standardiser la configuration du système à travers le réseau. Le fournisseur devait en outre posséder de l’expérience dans la mise en œuvre sur sites multiples à échelle régionale, et être en mesure d’offrir une assistance locale. Suite à une procédure de sélection minutieuse, MetaVision a été choisi comme unique système de dossiers médicaux informatisés pour les unités de soins intensifs du réseau, remplaçant ainsi les dossiers papier et les logiciels concurrents.

Il a été sélectionné par une équipe multidisciplinaire de médecins et de professionnels de santé du réseau. Sa capacité à offrir un standard à travers l’État tout en s’adaptant aux besoins des différents types d’unités de soins intensifs a joué un rôle déterminant. Le QH a également pris en compte le nombre de mises en œuvre réussies dans des réseaux d’envergure régionale et des hôpitaux majeurs du Royaume-Uni, des États-Unis, de l’Allemagne, des Pays-Bas, de la France et de l’Australie par exemple.

En tant de SIC avancé au point d’intervention et conçu spécialement pour les environnements de soins intensifs, MetaVision recueille automatiquement les données des SIH et dispositifs de chevet. Il génère des dossiers médicaux informatisés complets et des bases de données cliniques incluant les médicaments, observations, résultats d’examens pathologiques et notes de progrès sur toute la durée de séjour des patients. D’autres facteurs clefs ont convaincu le QH de choisir MetaVision : ses outils avancés d’aide à la décision, sa capacité à augmenter la sécurité des patients à travers la standardisation des médicaments et protocoles cliniques, et sa capacité à analyser et regrouper les données cliniques pour la recherche et l’amélioration de la qualité.

Le Dr Brent Richards, directeur des soins intensifs au Gold Coast Hospital et président du réseau clinique de soins intensifs du Queensland, a donné à l’équipe du QH la direction du projet en termes de planification comme de mise en œuvre. Dès août 2011, MetaVision a été installé avec succès au Gold Coast Hospital. La configuration standard à l’échelle de l’État a été conçue à travers une collaboration entre des utilisateurs de diverses disciplines de soins intensifs issus de tout le Queensland, et sert de base à toutes les mises en œuvre. Les équipes de direction et d’informatique du QH se sont également montrées d’un grand soutien. À ce jour, MetaVision a été mis en œuvre au Prince Charles Hospital (décembre 2011), au Townsville Hospital (avril 2012) et au Rockhampton Base Hospital (juin 2012). Il le sera prochainement au Logan Hospital (novembre 2012). Le système a bénéficié d’un haut degré d’acceptation et a rapidement été adopté par les personnels cliniques et administratifs dans les unités de soins intensifs des différents hôpitaux.

Résultats
La mise en œuvre de MetaVision a engendré des bénéfices significatifs, qui exercent déjà une influence positive sur les soins et la sécurité des patients, les coûts cliniques et opérationnels et la qualité à travers le QH.

Configuration unique et adaptable au sein de l’hôpital
Le Queensland Health a dépensé d’importantes ressources pour établir un consensus autour du design et de la configuration du système à l’échelle de l’État. Il fallait cependant aussi prendre en compte les besoins et exigences spécifiques à certains hôpitaux. La capacité d’adaptation unique de MetaVision permet à des services individuels de le modifier en fonction de leurs besoins, tout en maintenant des bases de configuration communes à l’ensemble du réseau. Le QH a compris que les unités de soins intensifs plus petites auraient des difficultés à installer leur propre système, étant donné le temps et les efforts requis pour créer une configuration locale. Il a donc opté pour une configuration unique sur tout l’État, conçue pour une mise en œuvre dans des hôpitaux multiples aux tailles, spécialités et niveaux de soins intensifs variables. Cette configuration bénéficie à toute la population en garantissant l’accès à un système et à un niveau de soins de qualité dans toutes les unités de soins intensifs publiques du Queensland.

Réduction significative des erreurs grâce à la standardisation des médicaments et des protocoles cliniques
MetaVision a facilité la mise en œuvre de médicaments standardisés et de protocoles cliniques dans tous les hôpitaux du QH. Des résultats très positifs apparaissent déjà : réduction des erreurs, standardisation des soins et réduction des coûts. Au Gold Coast Hospital, le système a amélioré les dossiers des patients et la sûreté des prescriptions de médicaments en éliminant les dossiers incomplets et en réduisant de manière significative le nombre de données manquantes ou peu claires dans les ordonnances.

Avant de mettre en œuvre MetaVision, le Gold Coast Hospital a effectué un contrôle par le biais du NIMC (National Inpatient Medication Chart), un outil qui lui a permis de revoir la documentation de données clefs telles que l’identité, le poids et les allergies des patients. L’hôpital a également utilisé cet outil pour vérifier des détails relatifs aux médicaments comme les noms, modes d’administration, doses et fréquences. 77 dossiers de patients et 1 676 ordonnances ont été passés en revue. Des champs obligatoires ont été mis en place dans MetaVision pour améliorer la documentation des patients et la sécurité des médicaments grâce à une meilleure lisibilité et à la standardisation des perfusions, doses, alertes de doses maximales et notifications d’administration pour plus de 500 médicaments.

Suite à la mise en œuvre du système, le Gold Coast Hospital a procédé à un second contrôle sur 70 dossiers et 1 104 ordonnances par le biais du NIMC, et a obtenu les résultats suivants :

Queensland Health

La mise en œuvre de MetaVision a permis d’augmenter largement le nombre de dossiers patients complets et d’améliorer les prescriptions sûres de médicaments :

  • 100 % de respect du poids, des allergies et de l’identité des patients
  • Élimination des erreurs dues à des prescriptions manquant de clarté ou de médicaments auxquels le patient est allergique, à des abréviations portant à confusion ou à un dosage quotidien trop élevé des médicaments à prendre au besoin
  • 100 % d’identification des prescripteurs avec un suivi de leur activité
  • Presque 100 % d’élimination des erreurs de mode d’administration, de fréquence et de dosage

(Les incidents dus aux médicaments et survenus après la mise en œuvre sont liés à des médicaments non intégrés dans MetaVision et à une nouvelle équipe médicale junior.)

Respect des protocoles en matière de médicaments et des directives relatives aux procédures complexes de soins intensifs grâce à l’aide à la décision avancée

Les outils suivants étaient inclus lors de la mise en œuvre de MetaVision et favorisent la sûreté et la qualité des processus cliniques :

  • Aide à la décision au point d’intervention pour les patients en soins intensifs souffrant de pathologies complexes, avec risque élevé de réactions indésirables aux médicaments
  • Notifications programmées d’administration des médicaments avec des directives d’administration et des hyperliens vers les bases de données de médicaments de référence
  • Aide à la décision concernant les doses quotidiennes maximales pour les patients souffrant d’insuffisance rénale ou hépatique (par le biais des résultats de laboratoire et du Gestionnaire d’événements)

Accès aux données de recherche
L’accès aux données de tous les lits de soins intensifs du Queensland (plus de 200 lors de la mise en service) a significativement amélioré la capacité de recherche dans ce domaine. C’est la première fois qu’un tel niveau d’accès est disponible en Australie et en Nouvelle-Zélande pour la recherche en soins intensifs.

Méthodologie de mise en œuvre rapide et efficace
iMDsoft a adapté sa méthodologie de mise en œuvre aux besoins du QH. En partant sur un calendrier flexible de 10 semaines pour chaque hôpital, basé sur une gestion centralisée de la méthodologie et des procédures, MetaVision a été mis en œuvre et en service avec succès et dans les temps. La méthodologie de mise en œuvre centralisée fournit en permanence l’aide nécessaire, particulièrement importante pour les hôpitaux situés en dehors des régions métropolitaines majeures.

Frais de projet et de matériel réduits
En gérant de manière centralisée les frais d’acquisition de matériel et de logiciels et les ressources nécessaires au développement et à la mise en œuvre du projet, le QH a pu réaliser des économies conséquentes.

Large déploiement géographique
MetaVision a été installé avec succès à travers des hôpitaux parfois distants de plus de mille kilomètres, comme le prouvent les mises en œuvre à Townsville (1 350 km au nord de Brisbane) et Rockhampton (600 km au nord de Brisbane). Ces mises en œuvre montrent la possibilité de gérer le système de manière centralisée, tout en laissant aux hôpitaux individuels la liberté de l’adapter en fonction de leurs besoins.

« Notre collaboration avec iMDsoft a été couronnée de succès. Le délai de mise en œuvre du système a été relativement court, et les utilisateurs l’ont vite adopté. Nous avons déjà atteint notre objectif d’améliorer la sécurité des patients, et nous commençons maintenant à voir les avantages qu’apportent des processus cliniques simplifiés et des capacités de recherche élargies. Nous sommes impatients d’achever la mise en place dans tous les hôpitaux sélectionnés et de promouvoir, à l’aide de ce système d’information clinique de pointe, les bonnes pratiques cliniques à travers le réseau des unités de soins intensifs du Queensland Health. »

Dr Brent Richards
Directeur des soins intensifs, Gold Coast Hospital
Président du réseau clinique de soins intensifs du Queensland

Précédent

Besoin de plus d’informations ?

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code
 
* Champs obligatoires